D’amour et d’oi! fraîche Par CheriBibi, le 31 juillet 2013

« Il ne faut pas m’aimer, ça m’encombre » disait -dans Les Godelureaux de Chabrol (1961)- la regrettée Bernadette Lafont, son personnage semblant trop occupé pour prendre le temps de savourer ses sentiments. Étrangement, cette citation éreintée me fait songer à… lui opposer celle de Topor, « Toujours courir pour gagner vie, quand bien couru vie l’est foutue ».
À croire que, moins de deux semaines après avoir quitté mon béton armé pour les cailloux boisés du sud français, le farniente imprégnant ces paturages ensoleillés donne envie de tout laisser béton, armé de désir, et courir tout nu tout bronzé dans les champs des possibles (maquis ai-je l’honneur ?) ; vivre ses plaisirs sans s’en faire dessaisir sous le poids amer de déplaisants contretemps ; plonger dans l’aimé(e) et la mer plutôt que dans les factures ; aller à l’essentiel sans se laisser freiner par les garde-fous d’obligations sociales étant, au final et c’est un comble, tout sauf socialisantes.
On vit une époque formidable… à toujours reporter nos bonheurs en accumulant les excuses contraignantes. On a beau s’dire qu’on préférerais aller au ciné/se baigner/voyager/pique-niquer ou juste niquer, il y a toujours un boulot à finir, des paperasses à remplir, un examen à réviser ou une dette à combler. Alors on se résigne et on resigne pour 10 ans car «Tu comprends, j’aimerais bien mais j’ai pas le temps de me laisser aller, on verra plus tard, dans quelques années, quand seront terminées ces études super importantes qui repoussent mon inscription au chômage…» ou «Ça me ferais plaisir de faire le tour du monde, mais j’ai un nouveau job que je ne peux lâcher jusqu’à ce qu’ils me virent sans indemnités», voire tout autre prétexte visant à dissoudre l’instant présent dans un futur fantasmé où l’on pourra enfin tout faire grâce à la gentille animatrice de la maison de retraite. Et rêgne en maître l’impératif qui se bouffe la queue : «Restons sérieux, il y a des choses plus importantes que de prendre du bon temps en vivant pleinement».

Comme quoi ?
Espérer assurer son avenir en faisant une croix sur son présent ?

Oh, bien sûr, le fric ne tombe pas du ciel (même en cas de crash boursier) et l’estomac qui gargouille pendant une valse peut provoquer une gêne certaine. Mais au temps des bals populaires également, les prolos dansants avaient la dent. Sauf que l’époque était -sans nostalgie aucune- peut-être moins imprêgnée d’individualisme forcené. Opposant un front populaire inventif aux multiples restrictions parées des oripeaux du bon sens, ils faisaient du collectif avec amour sans même connaître Facebook, vous vous rendez compte ?
Aujourd’hui, chacun est tellement replié sur ses misères individualisées qu’on a l’impression d’insulter autrui en lui proposant notre soutien ! Comme s’il fallait à tout prix s’en tirer seul(e) pour prouver sa compétitivité face à la vie… Sauf que la vie c’est pas de se serrer coeur et ceinture dans l’attente de jours meilleurs. La vie c’est là, c’est toi, moi, nous, elle (bon, lui aussi, si tu veux) et l’on crèvera chacun dans son coin comme des cons si on ne sait pas l’aimer hors du rang quand il est temps. Ni partager les bons plans.

D’où que je voulais en venir à de quoi qu’il s’agissait de causer, c’est qu’après avoir trémoussé la bonne ville d’Aubenas et ses atypiques habitants, ton Chéribibeat Sound-System t’attendra à Massilia ce samedi 3 août de l’an de grâce 2013. Ce sera au Molotov, 3 place Paul Cézanne (comme le peintre) à Marseille donc, en support à nos fiers camarades québecois The Prowlers (+ Dirty Floi -oi! de Marseille- et 5MDR -oi! de Savona en Italie) vu qu’il s’agit rien moins que d’la première date hexagonale de la bande à bonne oi! de Montréal, et qu’ça va chauffer !
Pis même qu’après, on piquera une tête dans les Calanques pour se rafraîchir !
C’est dit. Dans l’attente de ce bienveillant moment, (re)dégustez un p’tit apéro avec leur reprise du Spread Your Bed des Versatiles jamaïcains, joué ici en compagnie de Ronnie Nurse (chanteur des défunts Race de Toronto, rappelez-vous leur hit en 99: It Was You… who broke my heart again !) et tourné dans notre chef-lieu montréal’aise -le meilleur pub breton hors Bretagne-, j’ai nommé le Yer Mad !

Let’s spend the life together !

3 commentaires | Ajoutez le vôtre

  1. roox - 1/08/2013 à 11:04

    aaahhhhh le cheribibeat à Massilia, en voilà une nouvelle qu’elle est bonne !
    depuis le temps que je loupe tes soirées, ce sera un plaisir de te rencontrer Daniel !

  2. tatin - 4/08/2013 à 13:46

    d’amour et d’oi fraîche…avec un ni dieu ni maître !! (en magnum bien sûr, à deux c’est mieux !)
    à bientôt cheribibi..

  3. CheriBibi - 4/08/2013 à 15:32

    Les absent(e)s ayant toujours tort, juste un ‘tit mot pour dire que ce ‘tit concert fut totaly wunderbach version formid’ à donf, pis qu’après bien sûr, ayant au coeur de faire ce qu’on écrit, aux lueurs d’une nouvelle aube, la bonne mer marseillaise a reçu nos hommages (5 volumes d’eau, un volume de ChériBibi) dans sa délicieuse humidité. Ouh yeah !

Laisser un commentaire

Nom:
E-Mail:
Site:
Commentaire:
Validation:

Chéribibeat

Télécharger le lecteur Flash pour lire le jukebox.

Numéros parus

La couverture du ChériBibi n°1
La couverture du ChériBibi n°2
La couverture du ChériBibi n°3
La couverture du ChériBibi n°4
La couverture du ChériBibi n°5
La couverture du ChériBibi n°6
La couverture du ChériBibi n°7
La couverture du ChériBibi n°8
La couverture du ChériBibi n°9
La couverture du ChériBibi n°10
La couverture du ChériBibi n°11

Commentaires récents

  • Moussier Abdulcisse de Mattazz le 11 octobre 2020 sur Haute couture populaire: De bien belles chaussettes
  • Maria le 26 septembre 2020 sur IN LOVING MEMORY: Bonjour. J’ai rencontré Laurent en Nouvelle Zélande il y a de nombreuses années… Il est mort? Je n’arrive pas à…
  • Bastien le 11 mai 2020 sur Ère d’autoroute: Salut la fine équipe, pour ajouter égoïstement à la morosité et à la rage du dernier article sur le confinement,…
  • CheriBibi le 18 janvier 2020 sur Ère d’autoroute: Joyeuse année itou Hélène ! Eh bien… je vais vérifier mais normalement tous les envois sont à jour. Si tu…
  • Lna loupita le 03 janvier 2020 sur Ère d’autoroute: Yep M. Chéribibi, Bon je crois que quand on écrit un message un 03 janvier on commence à souhaiter la…
  • Laurent Pierronnet le 24 novembre 2019 sur ROUGH & TOUGH: Bonjour, en ce qui concerne les mouvements collectif de contestation sous les confettis de nos amis de la maréchaussée de…

Rester au jus

Chercher

Archives

La Trime Team

  • APEIS
  • Boris Semeniako
  • Catch the Beat
  • Dans l'Herbe Tendre
  • Fano Loco
  • Fatalitas !
  • Foxy Bronx
  • Gérard Paris Clavel
  • Gil
  • La Pétroleuse
  • Le Moine Bleu
  • Les Ames d'Atala
  • London 69
  • Meantime
  • Mister Alban
  • Muller Fokker
  • Ne Pas Plier
  • Pizzattack Créations
  • Shîrîn
  • Une Vie Pour Rien ?

Contacts

Association ON Y VA
BP 60 017
94201 Ivry sur Seine cedex

ten.ibibirehc@tcatnoc ou moc.liamg@avyno.ossa

Connexion