Actus Chéribibesques

La vie s’écoule… Publié le 10 juin 2022, par CheriBibi

Ce samedi 11 juin à 17h, genre demain (on est toujours aussi nuls en autopromo préventive, t’as vu ?), ton ChériBibi saute sur Amiens pour discuter presse alternative au Mic-Mac (70 rue Chabannes) en apéro du concert des camarluches René Binamé -accompagnés des punks Trace et Toquard– et ça fait zizir !
Z’ont même fait une p’tite vidéo michto :

 

Par contre, le 25 juin à Toulouse, c’est de sport populaire que j’aurais l’plaisir de jacter à 16h (au milieu d’un stade, excuse du peu !), à l’invitation des glorieux camarades de la Fédération sportive et gymnique du travail ! Tu pourras même t’y procurer mon introuvable (car non distribué…) bouquin Union sportive d’Ivry 1919-2019 – 100 ans de sport pour toutes et tous, soit 260 pages d’histoire du sport populaire en France à travers un club de prolos banlieusards.
Pis après on ira boire des coups, tout ça nous ayant donné la pêche pour les rendre à qui de droite.

Une soirée réussie ? Une soirée ChériBibi ! Publié le 3 mai 2022, par CheriBibi

Les vétérans du rocksteady reviennent à Ivry !
Keith & Tex
, mondialement connus pour des chansons mythiques telle Stop That Train, sont de retour au Hangar (où ils avaient fait salle comble en 2017), en compagnie cette fois de Rudy Mills, dont le tube John Jones contribua à populariser le reggae dans l’Angleterre de 1969. Et, bien sûr, les affûtés SteadyTones accompagnent les trois chanteurs jamaïcains histoire de replonger aux origines du reggae, quand rocksteady et soul se mêlaient. En trois mots, ça va chauffer !

Un gagnant c’est un fabricant de perdants Publié le 24 avril 2022, par CheriBibi

Paix entre nous, guerre aux tyrans ! Publié le 27 mars 2022, par CheriBibi

« Si la gauche l’emporte, on verra les chars soviétiques place de la Concorde » prophétisait le député Michel Poniatowski en 1981 tandis qu’en 1986 le groupe punk Bob Radar & Les Mythes Errants, nettement plus ironique, chantait « Je veux voir les chars russes à Paris / Je veux me croire à Varsovie ». Et c’est vrai qu’un T-34 en double-file devant chez Maxim’s, ça en impose davantage qu’une Merco niveau frime. M’enfin, foin de la nostalgie des années 80, avouez que personne n’a vraiment envie de devoir apprendre le russe pour commander une vodka-orange. C’est dégueulasse la vodka-orange.
Pourtant, aujourd’hui, il y a davantage de probabilités de voir des chars russes place de la Concorde que la gauche remporter les présidentielles. À se demander d’ailleurs s’il ne faut pas carrément élire Zemmour qui, en grand admirateur de Pétain, devrait savoir négocier avec l’occupant. Quoique si Zemmour avait été à la place de Pétain en 1941, il aurait surtout négocié sa place de train…

À vrai dire, je ne comprend plus rien à la politique actuelle : tandis qu’une grande partie de ce que l’hexagone compte de fascistes revendiqués, de néonazis décomplexés et de nationalistes antisémites s’apprête à voter pour un candidat juif algérien, la candidate de la « droite patronale traditionnelle » prône la réquisition des yachts et des villas de milliardaires (russes) pour héberger des réfugiés ! Et « de l’autre côté », il suffit d’écouter 5 minutes Fabien Roussel pour se demander pourquoi on a classé sa candidature à gauche…
Oh, qu’on ne se méprenne point : même si je me résigne à titre personnel au « Plutôt Mélenchon que Macron, plutôt Poutou que Poutine », c’est pas mézigue qui vais donner des consignes électorales… D’ailleurs, tu votes, tu votes pas ; tu te vaccines, tu te vaccines pas, j’en ai strictement rien à carrer, y’a déjà assez de donneurs de leçon en liberté ! L’essentiel est de garder un stock de masques suffisant pour la prochaine charge virale ou lacrymogène. Et d’apprendre à faire des cocktails au nom russe (2 € le litre).

Bref, les peuples n’ont pas fini d’en baver – quelque soit leur nationalité – face à la rapacité des dominants. La guerre en Ukraine et l’exode forcément forcé qu’elle génère a au moins le mérite (très très relatif) de montrer que l’Europe n’est pas une forteresse… mais une boîte de nuit : tu peux pas rentrer si t’es trop basané et, à l’intérieur, t’entends que de la merde et tout est hors de prix. Le voilà le nouveau monde bipolaire à l’ère de la société spectaculaire : deux salles, deux ambiances ; deux sales ambiances.

Pendant ce temps de crise, ton ChériBibi continue de chanter le temps des cerises avec l’entrain insouciant d’une cigale gerbant sa bière devant la vitrine de la fourmi sa voisine.
Nous vous invitons par conséquent à nous rejoindre le jeudi 31 mars à la librairie Parallèles pour célébrer la sortie en DVD du documentaire de la camarade Xanaé Bové consacré non seulement à la librairie Parallèles, mais aussi à l’histoire de la presse alternative en France !

Par contre, on jouera à domicile le 12 avril à 19h, à la librairie Envie de lire (16 rue Gabriel Péri, M° Mairie d’Ivry), pour présenter 30 ans de ChériBibi et discuter, là aussi, de presse alternative !

Puis on sautera sur Lyon le 17 avril à 21h45 au cinéma Comœdia afin de présenter, cette fois, le magnifique film The Harder They Come de Perry Henzell (1972) à l’invitation du mirifique festival cinéphilique Hallucinations Collectives ! Tu cliques sur les mots en rouge et t’as encore plus d’infos !

Enfin, si nous avons dû reporter l’anniv’ du ChériBibi prévu initialement les 6 & 7 mai à Ivry, on se retrouvera tout de même le 11 mai au Hangar d’Ivry pour le concert de Keith & Tex, Rudy Mills & The SteadyTones (mais on s’en recausera d’ici là).

Enfin (bis), le camarade Tôma Sickart nous a fièrement représenté au Festival d’Angoulème sur lequel a plané l’ombre terrifiante de Verminax ! Si t’as pas encore ton exemplaire, commande-le à ton/ta libraire préféré (ou ici même, onglet BD & CD) histoire d’avoir de la lecture dans l’abri anti-atomique que t’as creusé derrière tes chiottes sèches !

Voilà voilà… Y’a d’la joie, bonjour bonjour les hirondelles… et tous les oiseaux migrateurs, quelque soit leur couleur.

Les rois nous saoulaient de fumée,
Paix entre nous, guerre aux tyrans !
Appliquons la grève aux armées,
Crosse en l’air et rompons les rangs !
S’ils s’obstinent ces cannibales
À faire de nous des héros,
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux.

Короли пьянят нас дымом,
Мир между нами, война с тиранами!
Нанесем удар по армиям,
Перекреститесь и сломайте ряды!
Если они упорствуют, эти каннибалы
Чтобы сделать нас героями,
Они скоро узнают, что наши пули
Для наших собственных генералов.

Allons enfants de la papeterie… Publié le 20 février 2022, par CheriBibi

« Quand on n’a pas grand chose, représenter les siens c’est déjà quelque chose. » – Kool Shen

Alors que certains s’écharpent en vue des prochaines érections pestilentielles tandis que la planète et ses habitants les moins bien lotis meurent tout sauf doucement sous les assauts d’un capitalisme forcément décomplexé, ton ChériBibi fait rien qu’à fêter ses 30 piges de presse alternative… Quel putain d’égoïste !
M’enfin, au moins on associe à nos bitures d’autres fripouilles de notre espèce (fanzines, zicos, cinéphiles, tenanciers et piliers de bar, punks à chiens, skins à chats…) pour éponger le pessimisme de la réalité à grandes gorgées d’optimisme combatif. Et à l’heure où pisser contre une banque te vaut d’être fiché S, va savoir à quel point ces petits rencards collectifs peuvent s’avérer intrinsèquement subversifs.
Bref, après Toulouse, Bruxelles et Le Havre, ChériBibi débarque à Rennes !

Au Jardin Moderne, à 14h30, je ferais donc un petit historique du ChériBibi, suivi à 15h45 d’un échange avec les activistes fanzineux présents, avant de finir la soirée avec un ‘tit Chéribibeat Sound-System au Bar à Mines (74 rue Saint-Hélier) de 21h à 1h. Pis bien sûr, ce 26 février, y’a plein d’autres trucs au programme concocté par nos camarades de Mass Prod !

Par la suite, on devrait être à Amiens le 23 mars histoire de présenter le zine et passer des skeuds au concert de Buster Shuffle (au Mic Mac, 70 rue Chabannes), puis en avril au festival Hallucinations collectives à Lyon où on présentera le film culte de Perry Henzell, The Harder They Come (déjà projeté à Bruxelles le mois dernier, mais on s’en lasse pas). On en recausera plus en détails.

En attendant, voici quelques tofs de notre chouette virée havraise (Fano Loco et bibi pour la Trime Team chéribibine) oùske la petite expo de mises en page et autres images du ChériBibi est encore visible jusqu’à la fin du mois au bar Les Zazous (147 rue Victor Hugo). Merci encore pour l’accueil à Bibo & Zabou de la fanzinothèque L’Uzine, ainsi qu’à l’asso Cannibale Peluche !

On lâche rien !

VIVEMENT LE GRAND REMPLACEMENT ! Publié le 16 janvier 2022, par CheriBibi

« Sur un terrain plat, de simples buttes font l’effet de collines ; aussi peut-on mesurer l’aplatissement de la bourgeoisie contemporaine d’après le calibre de ses esprits forts. » Karl Marx

Ah, quelles années fascinantes que celles comportant une élection présidentielle… Qui va être calife à la place du calife ? « Tous egos » au fil d’épisodes dignes d’un Loft Story où le populo, fusse-t-il sectateur, n’est que spectateur (puisque même s’il s’abstient en masse, l’élection est validée).
Certes, l’espoir n’a guère sa place dans cette grande course à l’échalote tant l’on sait d’expérience qu’un connard va remplacer – ou pas – un autre connard (peut-être même que cette année ce sera une connasse, quel suspens !), mais ce processus de cooptation entre élites coupées du monde réel est aussi fascinant à observer qu’un reportage animalier dans les égouts (l’aspect mignon des p’tites bébêtes en moins). D’ailleurs, le terme « connard / connasse » est mal choisi tant il faut plutôt parler d’ordures, appellation non genrée qui plus est.
Des ordures de droite (pléonasme) surenchérissant dans l’abject auxquels s’opposent « courageusement » de cons candidats dits de gauche dont la seul ambition semble d’avoir leur tronche et leur nom sur une affiche durant quelques mois. L’ancien guerillero et président urugayen José « Pepe » Mujica l’avait bien compris : « Le rassemblement est l’éternel problème des gauches. C’est pour ça que Franco est mort dans son lit, et que Hitler a accédé au pouvoir. Les gauches se divisent sur des idées, car elles veulent à tout prix tomber absolument d’accord, alors que la droite, elle, n’a aucun mal à faire bloc autour de ses intérêts. »

Pendant ce temps, nous nous battons pour nos droits dans la rue et sur nos lieux de travail ou de chômage, on crève de faim, de froid ou de fatigue (physique et mentale) sans être franchement aidés par ceux et celles censés porter nos paroles ou nos silences douloureux dans les « instances représentatives ». Ces cons de gauche n’ont toujours pas pigé que c’est eux qui sont censés nous représenter, pas nous qui serions là pour faire leur pub sur les marchés. De là à dire qu’ils ne servent finalement à rien et qu’il faudrait urgemment les remplacer par de vrais conseils populaires (des soviets quoi), il n’y a qu’un pas que j’ai hâte de franchir.

Donc, oui, vivement ce Grand remplacement qui obnubile tant les fachos de souche pourrie. Vivement qu’on savoure autour d’un bon couscous ou d’un savoureux maffé le fait que tous les crevards soient allés se faire pendre ailleurs avec la corde qu’ils nous ont vendu. Et t’inquiète, y’aura aussi de la charcuterie et du pinard ! Démocratie directe akhbar !

En attendant de payer ton ChériBibi en dinars, vient donc fêter ses 31 ans de résistance à Bruxelles les 22 & 23 janvier où, pour les 25 piges du cinéma Nova (si tu clique dans le rouge t’as le menu des réjouissances), on a programmé le chef d’œuvre de Perry Henzell au titre toujours aussi approprié, The Harder They Come !

Puis les 3 & 4 février, on embarquera au Havre avec les camarades de la fanzinothèque L’Uzine et de l’asso cinéphile Cannibale Peluche (responsables de l’excellent cinézine Cannibale) pour deux soirées détaillées ci-après, où l’on refera le monde après avoir maté le mètre étalon du western Zapata, El Chuncho !

Voilà de quoi bien entamer 2022, qu’on débute masqués contre le Covid et qu’on finira à coup sûr masqués contre le Capital.

Quand la loi ne peut plus rien pour vous, il vous reste un seul recours… Publié le 14 octobre 2021, par CheriBibi

We’re running down the backstreets
And we’re never giving in
Coz we all know that
We’re gonna fuckin’ win !

Chéribibeat

Télécharger le lecteur Flash pour lire le jukebox.

Numéros parus

La couverture du ChériBibi n°1
La couverture du ChériBibi n°2
La couverture du ChériBibi n°3
La couverture du ChériBibi n°4
La couverture du ChériBibi n°5
La couverture du ChériBibi n°6
La couverture du ChériBibi n°7
La couverture du ChériBibi n°8
La couverture du ChériBibi n°9
La couverture du ChériBibi n°10
La couverture du ChériBibi n°11
La couverture du ChériBibi n°12

Commentaires récents

Rester au jus

Chercher

Archives

La Trime Team

  • APEIS
  • Boris Semeniako
  • Catch the Beat
  • Dans l'Herbe Tendre
  • Fano Loco
  • Foxy Bronx
  • Gérard Paris Clavel
  • Gil
  • La Pétroleuse
  • Le Moine Bleu
  • Les Ames d'Atala
  • Les éditions de la dernière chance
  • London 69
  • Meantime
  • Muller Fokker
  • Ne Pas Plier
  • Pizzattack Créations
  • Shîrîn
  • Slime Zine
  • Une Vie Pour Rien ?

Contacts

Association ON Y VA
BP 60 017
94201 Ivry sur Seine cedex

ten.ibibirehc@tcatnoc ou moc.liamg@avyno.ossa

Connexion