ChériBibi 13 attise les braises (Halloween répressif 2023)

Couverture Chéribibi n°13

10€ + 3€ de frais de porc




CHÉRIBIBEAT (musique populaire)

Page 4: Causerie avec Glen Matlock
Punk is dead ? On s’en bat les gonades (assourdissantes) !
Page 14: Mineurs en danger
Skins & punks au piquet (de grève).
Page 49: Chanson Populaire : Pick A Ball Of Cotton.
Chanter en travaillant, c’est coton.
Page 70: Causerie avec Miriam Linna
Part. 2 (on a remis une pièce dans l’juke-box).
Page 86: Causerie avec The Twinkle Brothers
L’explosif reggae des « frangins scintillants » rase ta Ferrari.
Page 88: Kroniks skeuds sans cold wave.
Page 102: Causerie avec Puppetmastaz
Les marionnettes, c’est pas des guignols !
Page 112: Reggaemotion : Horror Reggae
T’inquiètes, c’est pas un article sur Danakil…

CHÉRIBIBIS (cinéma populaire)

Page 9: Causerie avec Ray Gange
Tu t’rappelles de l’ahuri du film Rude Boy ? Bah c’est lui.
Page 12: Causerie avec Ken Loach
Le survivant du cinoche pro-prolos, bien vivant.
Page 20: Causerie avec Monia Moula
Une cascadeuse multicasquettes.
Page 28: Causerie avec Christian Corouge
Ouvriers, cinéastes, tous en chaîne !
Page 50: Causerie avec Christina Lindberg
Greta Thunberg n’est pas la seule bad girl suédoise…
Page 62: Le Petit Pervers Du Peuple : Le cinéma ABC
Un doigt de porno ?

CHÉRIBIBLI (littérature populaire)

Page 68: Mort aux femmes nues !
Polar & strip-tease, une recette burlesque.
Page 78: Causerie avec Henriette Valium
Même canés, les hérauts du peuple foutent le bordel !
Page 90: Causerie avec Maryam Ashrafi & Mylène Sauloy sur un air de Rojava.
Page 106: Bibillustr’ : L’évangile selon Tôma Sickart
La religion est l’opium du peuple, et la drogue c’est mal.
Page 117: Bourguignon gothique
Daniel Selig se risque à un roman graphique qui dénonce.
Page 121: Kroniks kinbous sans études de socio sur le punk.
Page 124: Chérie Noire : Le Temps aplati
Une nouvelle qui ose dire tout bas ce qu’on pense tout haut.
Page 127: Revue des zines des zôtres
Page 129: Bébert l’as du hold-up ne lâche rien.
Page 131: Abonne-toi ou et on fait tout péter !

 

Le tout pour 10 euros (+ 3 € de participation aux frais de porc)

 

REVUE DE PRESSE

CQFD n°227

Willem dans CHARLIE HEBDO n°1642

Total Heaven

LA FAUTE À QUI ? n°26

ROTTEN EGGS SMELL TERRIBLE n°42

« Comment peut-on être ouvrier et fabriquer des armes ? » (Christian Corouge ouvrier syndicaliste – page 31)
C’est noël avant l’heure avec la publication du nouveau numéro de ChériBibi, un des meilleurs fanzines au monde -en restant modeste-. Pour seulement 10 euros, ChériBibi nous invite à lire (tout en prenant plein les yeux) 132 pages d’interviews fleuves (ça peut aller jusqu’à 20 pages !) où, musiques (rock, reggae, rockab, R&B…), cinéma social, cinéma d’exploitation, cinéma pornographique, monde ouvrier syndicaliste, dessinateur underground, cascadeuse chez 007, femmes Kurdes, marionnettes hip-hop, font bon ménage.
Tenu d’une main de fer (l’enclume n’est pas loin) par Daniel (DPC), pas une seule page de publicité vient perturber notre lecture. Le gros des interviews est réalisée par le tôlier DPC (fer + enclume = tôlier). C’est clair, il connait ses sujets, car ses nombreuses questions sont pertinentes, entrainant des réponses passionnantes. Côté musique ChériBibi a donné la parole à : Glen Matlock (premier bassiste des Sex Pistols et depuis 2022 dans le groupe Blondie), Ray Gange (acteur dans le film documentaire Rude Boy consacré au groupe The Clash), tous deux rencontrés le 9 décembre 2022 au Strummer Fest à Montreuil, l’un donnant un concert et l’autre au poste de DJ. Miriam Linna qui fut la première batteuse des Cramps, puis de The Zantees, nous parle de son fanzine Kicks, de son label Norton Records, de EsqueritaScreamin’s Jay Hawkins, de Rudy Ray Moore (Dolemite), d’Andre Williams, bref 8 pages d’entretien super passionnantes. Un peu de reggae avec The Twinkle Brothers, une interview de Puppetmastaz en roman photo couleur, mené par une marionnette lapin. Période Halloween dans l’air, Chéribibi a consacré un joli papier aux disques reggae inspirées de l’horreur (monstres, zombies, vampires, fantômes…).
Côté cinéma c’est également le plein. A commencer par l’icône Christina Lindberg, actrice dans le film culte Thriller (Crime à froid en VF). Elle était de passage à Paris pour des séances de dédicaces, lors de la sortie du Blu-ray Crime à froid édité par Le Chat qui fume. Une séance dans les locaux du Chat qui fume (le 16 décembre 2022) et le lendemain (le 17 décembre 2022) une séance à la boutique Hors-Circuit. C’est là que DPC a rencontré cette actrice qui est d’une gentillesse exemplaire. Les fans de la miss sont gâtés avec 12 pages d’interview qui débordent d’illustrations (photos, affiches, encarts publicitaire d’époque…). Autre gros pavé, 8 pages avec le réalisateur social Ken Loach. L’article reprend la rencontre avec les journalistes, le public et l’historien Tangui Perron, lors du passage de Ken Loach au festival Regards satellites à Saint-Denis au cinéma L’Écran, le 7 février 2023, date du 3ème jour de grève contre la réforme des retraites. A 87 ans, Ken Loach est toujours plus vif que jamais sur le sujet des luttes sociales, de la classe ouvrière, mais aussi sur le monde du cinéma. Extrait : « Ce que les grands studios américains nous montrent aujourd’hui, ce sont des produits soigneusement calibrés qui sont au 7e art ce que les hamburgers de Mc Donald’s sont à la cuisine. »
Toujours au cinéma, mais du côté technique avec la cascadeuse, actrice Monia Moula. L’interview permet de retracer le parcours d’une môme d’Ivry passionnée de sport, particulièrement de la boxe thaïlandaise – pour devenir une Ninja ! – qui va se retrouver cascadeuse dans le cinéma français (OSS 117 : Rio ne répond plus de Michel Hazanavicius) et international (Wonder Woman de Patty Jenkins), jusqu’à doubler l’actrice cubaine Ana de Armas dans le James Bond, Mourir peut attendre de Cary Joji Fukunaga (2021).
Pour finir la rubrique cinéma en beauté, petite excursion en photos dans le dernier cinéma pornographique de Bruxelles, l’ABC qui a fermé ces portes en 2013. Ce cinéma est à l’honneur dans le monde du fanzine. Medusa en parle aussi dans son dernier numéro.
Coté BD, graphisme, ChériBibi a sorti de ses archives une interview d’Henriette Valium qui nous a quitté le 1er septembre 2021 à l’âge de 62 ans. Cette interview hommage a été réalisée en 2000 et publié dans ChériBibi ancienne formule, et donc épuisé depuis très longtemps. Valium était un homme entier qui s’est fait connaitre en France grâce à Pakito Bolino du Dernier Cri. Pakito a publié de nombreux livres et aussi exposé les œuvres de Valium au style underground, freaks, punk, comix, toujours vif. Valium étant Québécois, son langage fleuri est étonnant, il y a plein de nouveaux mots à découvrir. L’autre sujet graphique est consacré à Toma Sickart avec 5 pleines pages des planches tout en couleur. On en a plein (vomir ? comme dirait Pakito) les yeux !
Le pavé de ce n°13 est consacré à Christian corouge, ouvrier syndicaliste chez Peugeot-Sochaux de 1969 à 2011. Il est entré à l’usine à l’âge de 18 ans où il a travaillé jusqu’à sa retraite à 60 ans. Le travail ouvrier il connait, et surtout il sait en parler avec force et conviction. La lutte des classes, il l’a vécu toute sa vie. A travers une longue interview sur 20 pages, c’est 40 ans de travail à la chaîne, de lutte, de grève qu’on traverse avec lui. Passionnant.
L’autre sujet social est consacré aux femmes kurdes avec la photographe Maryam Ashrafi (S’élever au milieu des ruines, danser entre les balles aux éditions Hemeria) et la réalisatrice de documentaires Mylène Sauloy qui a publié la BD Les filles du Kurdistan (éditions Steinkis) qui parle du mouvement des femmes kurdes luttant contre Daesh. Résistance, un mot qui résonne fort chez ChériBibi.
Pour compléter toutes ses belles rencontres, dans les pages il y a aussi une BD de quatre pages de Daniel Selig, une nouvelle de Slim Buen, deux pages polar-roman 40-50 de Gypsy Rose Lee et des chroniques (livres, fanzines, DVD). Comme vous pouvez le constater, les 132 pages de ChériBibi sont bien garnis. On est ici à l’opposé du mensuel Les Inrockuptibles, où le premier article apparait à la 50èmepage, car avant, il y a des pages et des pages de publicité de produits de luxe, de news inutiles, sauf pour faire plaisir aux annonceurs. Vive le fanzinat (le DVD Fanzinat de Bessi, Gwardeath, Putaud-Michalski est chaudement recommandé), qui a le double mérite de rester en vie, malgré la hausse du papier et les frais de port de la Poste qui font très mal au porte-monnaie. La passion étant le moteur des rédacteurs bénévoles (non rémunérés comme les stagiaires chez Le Parisien), ils luttent donc pour la survie de ce média indépendant en mode DIY, tout en faisant face au tout numérique.
paskallarsen.blogspot.com

Toujours plus gros, toujours plus passionnant, avec Ken Loach, Christina Lindberg, Glen Matlock, Christian Corouge ouvrier cinéaste, Miriam Linna…
www.uvpr.fr

De la lecture ! Le nouveau Chéribibi est arrivé ! Toujours éclectique et bien fourni, avec Ken Loach, Christina Lindberg, Glen Matlock, Ray Gange, Miriam Linna, Henriette Valium et bien d’autres surprises !
Disquaire associatif Undersounds

Lecture! Le père Daniel « CHERIBIBI » toujours au taquet avec ce numéro #13 « Sexe! Crime! Blasphème! Eclectisme! Au sommaire: Ken Loach, Christina Lindberg, Henriette Valium, Puppetmastaz et bien d’autres sujets de « sous »-culture passionnants!
Born Bad Record Shop

Excellent magazine (ok, fanzine). Dans le précédent, un bel article revenait sur l’historique. J’aime comme la mutation s’est opéré vers un militantisme féministe plus pointu. Gros talent d’écriture, interview fleuve et toujours ce souci d’être populo et lettré, comme au bon vieux temps des ouvriers affranchis et concernés. Merci pour cette visibilité.
Sylvain Obsküre

Je ne vais même pas vous faire l’article pour le Cheribibi les aminches, vous savez tout le bien que je pense de l’extraordinaire boulot du camarade Daniel. Voilà juste le sommaire de ce cru 2023. Et s’il ne vous donne pas envie de vous précipiter illico la bave aux lèvres sur ce numéro je vous conseillerais gentiment de passer votre chemin oust! Et de vous désabonner fissa de ma page tiens! Mais je suis sur qu’il n’en sera rien, gens de (mauvais) goût que vous êtes
Librairie La Pétroleuse

Le number 13 de Cheribibi en lecture pour cette fin d’année avec au sommaire : Glen Matclock, Ray Gange, Miriam Linna (part.2), la cascadeuse Monia Moula, l’actrice Christina Lindberg, Henriette Valium, The Twinkle Brothers, Puppetmastaz, Ken Loach…. Working Class et culture, Horror Reggae, chroniques disques, zines, bouquins et plein d’autres choses qui enrichissent ces 132 pages hyper bien foutues sur papier recyclé avec une couverture quadri glacée digne d’un mag. Vraiment chouette
François Jouvenaux

132 pages pleines d’illustrations, de cinéma, de cascadeuses et de prolétaires accomplis, pour qui combiner travail manuel, sensibilité et production artistique n’est pas une décadence bourgeoise. Oi !
DENTS DE SCIE n°1

Chéribibi, d’Ivry-sur-Seine, revue qualitative et alternative de culture populaire, pleine jusqu’à la gueule, et Dieu sait que cette gueule est grande – même s’il s’agit du dieu des mécréants.
Gwardeath in monstres-sacres.blogspot.com

Voici quelques extraits du sommaire de ce ChériBibi n°13 : côté musique populaire, quelques causeries avec Glen Matlock, Miriam Linna, The Twinkle Brothers, Puppetmastaz ; côté cinéma populaire, d’autres causeries avec Ray Gange (le « roadie » de Rude Boy), Ken Loach (l’increvable héros du cinoche pro-prolos « Made in GB »), Monia Moula (la cascadeuse qui double Ana De Armas dans Mourir peut attendre), Christian Corouge (Groupe Medvedkine), Christina Lindberg (Crime à froid) ; côté littérature populaire, encore des causeries avec la bédéiste (regrettée) Henriette Valium, Maryam Ashrafi & Mylène Sauloy ; et aussi plein, mais alors plein, de dossiers thématiques, de chroniques en tout genre et de BD’s magnifiquements magnifiques !!!
Culture Prohibée

Croyez-en bibi : en fanzine d’abord puis en revue depuis 2007, c’est l’un des irrégulomadaires les plus trépidants de l’Hexagone. Transpirant d’un amour irréductible pour la culture populaire, emballante, velléitaire, ChériBibi épate à chaque apparition. Dans le dernier paquetage sorti des presses, Ken Loach voisine avec les combattantes du Rojava, une interview fa-ra-mi-neuse de Christian Corouge – O.S. sochalien, syndicaliste et cheville ouvrière du Groupe Medvedkine – coudoie le vibrionnant Henriette Valium, le cinéma porno belge l’ABC jouxte une anthologie du reggae horrifique, Glen Matlock et les marionnettes de Puppetmastaz succèdent à l’interview de la cascadeuse Monia Moula.
Gonzai.com

Deux ans d’absence c’est long… Bon a priori Daniel a fait une grosse dépression suit à ma chroniqu mitigée du précédent numéro. Crise existentielle, envie de tout balancer, refuge dans l’alcool, tout ça… Il a mis le temps mais a fini par remonter la pente… et tant mieux ! Quoi ? J’exagère ? Oui certainement que les raisons de son absence sont bien ailleurs je le confesse, mais zut mettre autant de temps à nous balancer un nouveau numéro quand on claironne que l’on a de quoi remplir des tas et des tas de sommaires, c’est un peu se moquer du chaland ! Toujours que, quelle qu’en soit la raison, ce numéro a bien plus trouvé grâce à mes yeux, hormis la couve, qui est certainement l’une des moins bien réussie de l’amigo. Alors gros moment avec l’actrice suédoise Christina Lindberg, connue pour son rôle dans Thriller qui peut être considéré comme le premier « rape and revenge ». Pas moi qui le dit, mais les spécialistes… L’interview de Ken Loach (sortie, oh heureux hasard ! en même temps que son dernier film) est assez incroyable et va tellement plus loin que tout ce que l’on peut lire ailleurs. Idem avec Glen Matlock, le cocu de l’affaire Sex Pistols, vraiment très chouette. Que dire de l’interview (looongue !!!) de Christian Corouge, O.P chez Peugeot et cinéaste « amateur » militant qui fait partie de ceux qui ont cherché à faire bouger les choses à partir des années 1970 dans les ateliers, sans être passés par la case fac (les maos ou autres anti-ouvriéristes de merde, suivez mon regard…). Un entretien très fouillé avec son nouveau camarade Buen (le régional de l’étape comme si bien dit au début de l’interview) où l’on revient sur l fait d’être un ouvrier à la chaîne, les dégâts physiques et psychiques que cela occasionne, les difficultés à s’armer collectivement face aux patrons et (surtout !) les nervis quel que soient leurs motivations… Et encore moult sujets ! Comment ne pas parler de Miriam Linna, première bateuse des Cramps, co-fondatrice du fanzine Kicks et du label Norton ! Un CV en acier blindé ! Elle revient sur presque 50 ans d’engagement dans la musique qu’elle affectionne, ses rencontres et encore tout plein de sujets. Bref, du lourd ! On ne va pas faire le tour du sommaire, parce que vous en avez pour 132 pages quand même ! Un sacré numéro que voilà ! Espérons juste de ne pas devoir attendre aussi longtemps pour le prochain !
UP THE ZINES n°24

Le dernier numéro de la revue Chéribibi (n°13)

Chéribibeat

Numéros parus

La couverture du ChériBibi n°1
La couverture du ChériBibi n°2
La couverture du ChériBibi n°3
La couverture du ChériBibi n°4
La couverture du ChériBibi n°5
La couverture du ChériBibi n°6
La couverture du ChériBibi n°7
La couverture du ChériBibi n°8
La couverture du ChériBibi n°9
La couverture du ChériBibi n°10
La couverture du ChériBibi n°11
La couverture du ChériBibi n°12
La couverture du ChériBibi n°13
VERMINAX LE GREDIN DE L’OMBRE  Une bande-dessinée de Tôma Sickart
4 CD BEFORE REGGAE 1951 – 1962

Commentaires récents

Rester au jus

Chercher

Archives

La Trime Team

  • APEIS
  • Dans l'Herbe Tendre
  • Fano Loco
  • Gérard Paris Clavel
  • La Pétroleuse
  • Les Ames d'Atala
  • Les éditions de la dernière chance
  • Meantime
  • Muller Fokker
  • Ne Pas Plier
  • Pizzattack Créations
  • Une Vie Pour Rien ?

Contacts

Association ON Y VA
BP 60 017
94201 Ivry sur Seine cedex

ten.ibibirehc@tcatnoc ou moc.liamg@avyno.ossa

Connexion