Point Limite Zéro Par CheriBibi, le 28 août 2012

Il y a encore de cela quelques temps, quelques mois, quelques années, j’en connais un qui se croyait indestructible. Mec, tu pouvais lui péter la tronche à coup de journal roulé, lui brandir sous le nez un ya, un surin, un schlass, un katana, une barre, une gazeuse, un tabouret, un gun ou même la pire vanne que t’étais arrivé à imaginer, le bibi continuait d’avancer. Et en rigolant qui plus est. Un peu comme une vieille chignole millésimée qui s’évertue à rouler contre vents et marées, traversant la vi(ll)e en une course-poursuite interminable, Blues Brothers staïle version Christine, la caisse infernale avec qui t’en a jamais fini…

Et puis BANG ! Déviation imprévue, sortie de route carambolesque. Panne sèche d’envie, panne sèche de vie.

Tu vois, là, au lieu de raconter ces conneries, au lieu de remplir depuis des mois ce foutu blog à grand renfort d’autopersuasion –option « Si tu freines, t’es un lâche »–, je devrais être en train de fignoler un prochain ChériBibi, maquetter des pages trop denses, écrire des jeux de mots trop foireux, relire des notes trop illisibles pour le commun des mortels… Même pas. 20 piges de loyaux sévices pour se retrouver en rade sur le bas-côté d’une highway to Hell, les quatre pneus crevés… l’archuma totale du petit bricoleur qu’a eu les yeux plus gros que l’moteur ? Peut-être. Mais c’est pas faute d’essayer, encore et encore, un redémarrage en trombe. Pas faute de poser une Doc Mart’ –puis deux- sur le pavé et pousser cette carcasse fatiguée comme si sa vie en dépendait.

Sa vie je sais pas. La mienne oui.

Oh, faut pas qu’y ai maldonne, c’est pas au niveau du morlingue que ça coince : votre petit canard de loubards se vend –presque– comme des gros pains un soir de match Ali-Foreman. Sûr que ça rempli le frigo de personne mais le « Sell it yourself » marche à plein, c’est au moins ça. Sauf que derrière les pages y’a des bonshommes. Et parmi ces bonshommes, y’en a un qu’a une sacré grande gueule, tellement grande qu’il se la jouait indestructible, entraînant la charrue malgré les bleus. Pis là il y arrive plus, ce con. Les accus sont vidés, la dernière résistance vient de sauter, la batterie de réserve a rendu l’âme. Désolé, plus de jus à se faire siphonner.
Alors qu’est-ce qu’on fait ? On roule sur les jantes jusqu’à l’hypothétique intersection ? On vomit sa bile dans le réservoir avec l’espoir de provoquer le dernier piston ? On attend un miracle adossé à une borne paumée à mille miles du premier bled à la con ?

Vrai, tu veux ton ChériBibi, viens l’chercher !

Bon, sinon, à part ça et tout et tout, dans l’ChériBibi y’a pas que des bonshommes, y’a aussi des bonnes femmes… Pis parmi elles, y’a la miss Sapitoverde dont l’zine La Choriza a vachement plus la pêche que moi vu ses cadences de sortie. Pis là elle fait une expo avec une copine de pinceau. Pis si t’y vas pas, t’es un(e) gros(se) naze. D’abord. Même que.

2 commentaires | Ajoutez le vôtre

  1. Gomé - 22/09/2012 à 12:37

    Ho Dani!! Alors l’ami, il sort quand le prochain Cheribibi?!! Parce-que là, tu m’obliges à lire Télé Poche au chiotte et ça c’est moche…

  2. CheriBibi - 5/10/2012 à 19:07

    Là-haut sur sa montagne, dans la brise du petit matin, le sage Yeng Sai-Rieng a dit “Si tu veux pas de réponses pénibles, évite de poser des questions désagréables”.

Laisser un commentaire

Nom:
E-Mail:
Site:
Commentaire:
Validation:

Chéribibeat

Télécharger le lecteur Flash pour lire le jukebox.

Numéros parus

La couverture du ChériBibi n°1
La couverture du ChériBibi n°2
La couverture du ChériBibi n°3
La couverture du ChériBibi n°4
La couverture du ChériBibi n°5
La couverture du ChériBibi n°6
La couverture du ChériBibi n°7
La couverture du ChériBibi n°8
La couverture du ChériBibi n°9
La couverture du ChériBibi n°10
La couverture du ChériBibi n°11

Commentaires récents

  • Moussier Abdulcisse de Mattazz le 11 octobre 2020 sur Haute couture populaire: De bien belles chaussettes
  • Maria le 26 septembre 2020 sur IN LOVING MEMORY: Bonjour. J’ai rencontré Laurent en Nouvelle Zélande il y a de nombreuses années… Il est mort? Je n’arrive pas à…
  • Bastien le 11 mai 2020 sur Ère d’autoroute: Salut la fine équipe, pour ajouter égoïstement à la morosité et à la rage du dernier article sur le confinement,…
  • CheriBibi le 18 janvier 2020 sur Ère d’autoroute: Joyeuse année itou Hélène ! Eh bien… je vais vérifier mais normalement tous les envois sont à jour. Si tu…
  • Lna loupita le 03 janvier 2020 sur Ère d’autoroute: Yep M. Chéribibi, Bon je crois que quand on écrit un message un 03 janvier on commence à souhaiter la…
  • Laurent Pierronnet le 24 novembre 2019 sur ROUGH & TOUGH: Bonjour, en ce qui concerne les mouvements collectif de contestation sous les confettis de nos amis de la maréchaussée de…

Rester au jus

Chercher

Archives

La Trime Team

  • APEIS
  • Boris Semeniako
  • Catch the Beat
  • Dans l'Herbe Tendre
  • Fano Loco
  • Fatalitas !
  • Foxy Bronx
  • Gérard Paris Clavel
  • Gil
  • La Pétroleuse
  • Le Moine Bleu
  • Les Ames d'Atala
  • London 69
  • Meantime
  • Mister Alban
  • Muller Fokker
  • Ne Pas Plier
  • Pizzattack Créations
  • Shîrîn
  • Une Vie Pour Rien ?

Contacts

Association ON Y VA
BP 60 017
94201 Ivry sur Seine cedex

ten.ibibirehc@tcatnoc ou moc.liamg@avyno.ossa

Connexion