TRANQUILLE… Par CheriBibi, le 27 juin 2011

Y’en a des, ils sont pressés. Pressés d’arriver à l’heure au burlingue, pressés de manger leur pâtée, pressés d’honorer madame, monsieur, de coucher bébé, nourrir le chat, arroser mémé… Courir vite vite, déféquer en temps et en heure, au lieu dit sous le prompteur. Yes Sir.

Ouaip. Bravo.

Sauf que tu vois, t’as vu, toi même tu sais, eul’ Chéribibi il est pas pressé. Dans un autre espace-temps à croire qu’il est. Tranquille, décontracté, à la fraiche. Pas d’horaires à respecter, on prend le temps de légiférer. Le temps de prendre le temps, bronzer à l’ombre d’une bière fraîche, se ressourcer ‘vec un p’tit skinhead reggae, emmagasiner du stock en pérégrinant peinard entre deux convocations à Pôle-Emploi, le slibard en mode dedans-dehors et la matière grise à l’unisson, ohé garçon !

Pour autant, va pas croire, ça chôme pas là d’dans ! Un Chéribibi deux fois l’an ? Ouais, p’t’être en septembre si t’es sage, si t’as accompli les rites de passage… et si tu fais confiance à l’équipe, la Trime Team, les vrais de vrai qui passent leur été à s’cajoler les neurones histoire de t’concocter un n°007 à faire pâlir d’envie le MI5, la DST, la CIA, Le Nouveau Détective et Mulder & Scully. Aiguisé comme une lame, pointu comme un couteau, chauffé comme une flamme et puissant comme un fusil d’assaut, tu vois le topo ? Non ? Te fais pas d’bile, met-la en veilleuse et écoute la rumeur de la nuit…

Le soir au fond des bois, le renard prépare son canard comme y’a pas, un sacré numéro dont le ramage se rapporte au plumage genre açmako, avec tous les ingrédients qu’y faut d’dans. Y’a même Julien Sévéon qui fait faux bond à Mad Movies et Impact pour accoucher d’la suite de l’histoire vraie du punk japonais. Y’a même Tcherno qui t’cause de la réalisatrice Lina Wertmüller et, par la même occaz’, l’Italie est à l’honneur avec le collectif d’écrivains Wu Ming qui pondent le genre de livre de chevet qu’on trouve pas sur la table de nuit de Berlusconi. Pis on en a profité pour causer avec leurs potes de Nabat, que même Ben du zine-disparu-et-c’est-bien-dommage Une Vie Pour Rien ? ravive les mémoires sur l’histoire de ce monument de la oi ! ritale. Vrai, niveau vétérans, on s’demande encore qui qu’est l’plus passionnant, çui qui cause ou çui d’qui qu’on cause. A preuve le Fred Earquake qui reprend du sévice pour jacter d’Ian Dury et qui, au moment où tu lis ces lignes, délaisse la correction des copies de ses cancres pour traduire une nouvelle inédite de Stewart Home et la causerie qui va avec ! Oui mon cher, on embauche même à l’Éducation Nationale nous z’autres ! Il est pas tout seul d’ailleurs dans la catégorie professorale puisque l’Joss devrait pondre quelques chroniques entre deux tournées et trois récrés. Avec Chéribibi, les profs ont compris que l’éducation populaire se passait de ministère amer. Et faire faire de la perruque à des rasés, avoue que c’est osé !
Quant à Mathias « La Pétroleuse », un libraire que tu voudrais adopter tellement il connaît les comptines qui font rire la nuit en évitant de crever d’ennui, il jacte vachement bien de Clovis Trouille le peintre fou. Y’aura même des nonnes en porte-jarretelle pour illustrer son propos, on se refuse rien nozigo !
Autre vétéran qu’on a fait sortir de sa retraite dorée, le belgisant Laurent « Look Smart » qui –entre deux gueuzes lambic- rappelle au commun des mortels le destin fugace des Forest Hill Billies, un groupe ska que si tu connais pas, tu vas découvrir, le Chéribibi est là pour ça !

C’est ça qu’est ça, et ça pourrais être tout que ça ferait pas mal déjà, mais voilà, on est le genre de gens à vouloir tout et tout de suite, l’entrée, la suite et le dessert servi avec l’apéro et le digeo. Chéribibi c’est pour les gourmand(e)s, quand y’en a plus y’en a encore, du All Dress avec les condiments absolument. Pas d’baratin, c’est là que j’interviens, que j’intronise, que j’paradigme, magnanime.

Et que j’te rajoute une couche de causeries avec The Members, avec Winston « Mr Fix It » Francis, avec The Congos… Tu sais pas qui c’est ? Abonne-toi si tu l’oses ! Et qu’en plus de ça, pour l’même prix j’te tchatche de la môme Musidora, une vraie vamp féministe. Pis un brin d’porno zarbi et la suite sanglante de not’ saga à la Délivrez-nous du mâle histoire de faire saliver les females. Sans oublier la chanson paillarde jamaïcaine qui mérite qu’on s’y penche avec autant de succulence que sur le jardin secret de ta/ton dulciné(e).

De la zizik percutante, de la littérature de combat, du cinoche contondant, du rentre-dedans plein les mirettes et r’garde, chouffe, zieute, mate : même le clébard il kiffe peinard la documentation que j’ai emmené de ce côté de l’Atlantique (là, proche du Nord oùske les hamburgers et les filles ont l’air de quoi en tabarnak) pour mettre bas à nos joies et nos ébats.

Alors on n’est pas des crevards, on s’contente pas des restes de l’économie de marché, on veut que du premier choix, pas d’rebuts, d’carcasses prédigérées, pas d’laisses, de muselières et d’œillères, pas d’caresses à rebrousse-poil ou on mord droit dans les noix. Et si y’en a pour les chiens, y’en a pour les miens.

 

PS : Les fameux Artistes Gomé et Tôma Sickart vous invitent le 3 juillet à la boutique Fatalitas! pour boire un coup tout en s’extasiant devant une magnifique expo intitulée Têt’ de mort.
Vous pourrez aussi à cette occasion vous dégourdir les esgourdes avec les fabuleux Ze Beam !

Expo “Têt’ de mort” du 28 juin au 15 septembre 2011
Vernissage le 3 juillet à partir de 16h à Fatalitas ! 3 rue Edouard Vaillant 93100 Montreuil, M° Croix de Chavaux
puis…
Concert de Ze Beam à 18h30 au 8 Bar, 8 rue Edouard Vaillant 93100 Montreuil, M° Croix de Chavaux

3 commentaires | Ajoutez le vôtre

  1. Philippe V. - 28/06/2011 à 18:45

    Ben moi j’attendrais, le jour et la nuit, j’attendrais toujours l’cheribibi, c’est alléchant manquerais pu que ce soit à lecher, vu qu’ici dans ton Ivry historique fais chaud, très.
    J’t’embrasse, force et courage
    Philippe

  2. Thoams - 29/06/2011 à 18:39

    eul’ Chéribibi t’a la class !

  3. Félix - 2/07/2011 à 17:52

    C’est qu’il se fait désirer, le bougre! Enfin, on attend quand même, faut se faire une raison.

Laisser un commentaire

Nom:
E-Mail:
Site:
Commentaire:
Validation:

Chéribibeat

Télécharger le lecteur Flash pour lire le jukebox.

Numéros parus

La couverture du ChériBibi n°1
La couverture du ChériBibi n°2
La couverture du ChériBibi n°3
La couverture du ChériBibi n°4
La couverture du ChériBibi n°5
La couverture du ChériBibi n°6
La couverture du ChériBibi n°7
La couverture du ChériBibi n°8
La couverture du ChériBibi n°9
La couverture du ChériBibi n°10
La couverture du ChériBibi n°11

Commentaires récents

  • Moussier Abdulcisse de Mattazz le 11 octobre 2020 sur Haute couture populaire: De bien belles chaussettes
  • Maria le 26 septembre 2020 sur IN LOVING MEMORY: Bonjour. J’ai rencontré Laurent en Nouvelle Zélande il y a de nombreuses années… Il est mort? Je n’arrive pas à…
  • Bastien le 11 mai 2020 sur Ère d’autoroute: Salut la fine équipe, pour ajouter égoïstement à la morosité et à la rage du dernier article sur le confinement,…
  • CheriBibi le 18 janvier 2020 sur Ère d’autoroute: Joyeuse année itou Hélène ! Eh bien… je vais vérifier mais normalement tous les envois sont à jour. Si tu…
  • Lna loupita le 03 janvier 2020 sur Ère d’autoroute: Yep M. Chéribibi, Bon je crois que quand on écrit un message un 03 janvier on commence à souhaiter la…
  • Laurent Pierronnet le 24 novembre 2019 sur ROUGH & TOUGH: Bonjour, en ce qui concerne les mouvements collectif de contestation sous les confettis de nos amis de la maréchaussée de…

Rester au jus

Chercher

Archives

La Trime Team

  • APEIS
  • Boris Semeniako
  • Catch the Beat
  • Dans l'Herbe Tendre
  • Fano Loco
  • Fatalitas !
  • Foxy Bronx
  • Gérard Paris Clavel
  • Gil
  • La Pétroleuse
  • Le Moine Bleu
  • Les Ames d'Atala
  • London 69
  • Meantime
  • Mister Alban
  • Muller Fokker
  • Ne Pas Plier
  • Pizzattack Créations
  • Shîrîn
  • Une Vie Pour Rien ?

Contacts

Association ON Y VA
BP 60 017
94201 Ivry sur Seine cedex

ten.ibibirehc@tcatnoc ou moc.liamg@avyno.ossa

Connexion