Ramassage (de) colère Par CheriBibi, le 11 mai 2018

« Je sens combien ça m’est impossible,
De vivre comme les autres gens,
Je suis vraiment indescriptible,
Bossu, difforme et repoussant,
Toujours on me montre du doigt,
J’ai beau essayer de me cacher,
Les enfants hurlent quand ils me voient,
J’aimerais tant les étrangler.

Laid, je suis laid
J’ai l’air d’une image de l’enfer ! »

Depuis le temps que j’avais rien annoncé par icitte, me triturais-je les méninges dans le métro pour pondre un truc qui fasse intelligent. Je reviens de Montreuil, soirée bières & potes pas trop tardive. À peine avachi, peinard, sur la ligne 7, v’là que résonne un gros « Zig oïl ! » dans la rame.
Me redresse afin de repérer le néonazi bourré auteur de ce beuglement inapproprié.
Point d’aryen, c’est un renoi looké en employé de bureau (liquette, jeans propret, chaussures en cuir pointu) qui gueule ainsi, assis : « Allez vous faire enculer, je vais tous vous tuer ! »
Il menace personne en particulier, soliloquant sa haine solitaire… avant de se mettre à entonner, par cœur s’il vous plaît, Gueule d’enfer des Trotskids !
Oh, j’en ai connu, des nazis basanés. La couleur n’est pas un critère quand il s’agit de connerie, tout antiraciste sait cela (ou serait censé le savoir). Mais ça titille toujours la curiosité, un pas blond aux airs de jeune cadre dynamique enchaînant cris du IIIe Reich et chant punk. Le mélange de ces deux références (Trotskids et « Zieg heil ! ») a déjà un goût de mariage contre-nature… Va-t-on vers la société cosmopolite tant crainte des fachos ? Des cadres nazis-punks renois plein le métro ?
Hélas, le type est sorti de la rame avant que je le sois de mon étonnement. Saura-t-on un jour d’où tirait-il pareils références antagonistes ? Il est des mystères que l’on ne peut percer en fin de soirée…

Sans aller jusqu’à de telles extrémités en matière d’éclectisme, ton ChériBibi plus punk renoi que nazi bourré t’invite à mêler soul, oi ! et ska-reggae ce jeudi 17 mai à Ivry. Y’a les aminches québecois des Prowlers, pis The Ready Mades et 8°6 Crew de nos banlieues, ça va être chouette !

Ensuite, le 9 juin, l’ORF Sound-System représenté par Phil et mézigue fera l’after au festival Riverside Stomp de Mainz, en Allemagne. Le camping est vaste, ramène ta gueule (d’enfer) !

Enfin (pour l’instant), on sera à Brest le 22 juin avec Stéphisteph & Brigitte – Cigale Records – pour danser et soliloquer autour du dernier ChériBibi, à l’éclectisme antinazi.

Un ChériBibi n°10 qu’il faut lire dans le métro au lieu d’écouter les vociférations des bourrachos vert-de-gris, surtout justement s’ils sont noirs (au sens alcoolique du terme).
Malcolm X, reviens, ils sont devenus fous !

Laisser un commentaire

Nom:
E-Mail:
Site:
Commentaire:
Validation:
La bannière de promotion de la sortie du Chéribibi n°10

Chéribibeat

Télécharger le lecteur Flash pour lire le jukebox.

Numéros parus

La couverture du ChériBibi n°1
La couverture du ChériBibi n°2
La couverture du ChériBibi n°3
La couverture du ChériBibi n°4
La couverture du ChériBibi n°5
La couverture du ChériBibi n°6
La couverture du ChériBibi n°7
La couverture du ChériBibi n°8
La couverture du ChériBibi n°9
La couverture du ChériBibi n°10

Commentaires récents

Rester au jus

Chercher

Archives

La Trime Team

  • 8°6 Crew
  • Anteverso
  • APEIS
  • Boris Semeniako
  • Catch the Beat
  • Dans l'Herbe Tendre
  • Envie de Lire
  • Fano Loco
  • Fatalitas !
  • Foxy Bronx
  • Gérard Paris Clavel
  • Gil
  • Killers Without Fillers
  • La France de Toutenbas
  • La Pétroleuse
  • Le Moine Bleu
  • Les Ames d'Atala
  • London 69
  • Meantime
  • Mister Alban
  • Muller Fokker
  • Ne Pas Plier
  • Oaïstern
  • Pizzattack Créations
  • Shîrîn
  • Tanxxx
  • Tanxxx Tumblr
  • Une Vie Pour Rien ?

Contacts

Association ON Y VA
BP 60 017
94201 Ivry sur Seine cedex

ten.ibibirehc@tcatnoc ou moc.liamg@avyno.ossa

Connexion