À bas la météo ! Par CheriBibi, le 3 septembre 2014

– On se plaint, mais y’a plus malheureux que nous.
– Oh mais ils se plaignent aussi, vous inquiétez pas.

À peine suis-je rentré de villégiature dans ma propriété des îles Caïman –après un petit crochet par Ibiza pour faire le DJ à l’anniv’ de Puff Daddy et par l’Asie du Sud-Est pour faire sauter sur mes genoux les petits pauvres des autres– que ma bonne en situation irrégulière me dérange au milieu d’une visioconférence avec Vladimir, François et Angela…
Dans ses petites mains tremblantes, le journal du jour. Je congédie mes interlocuteurs d’un tapotement de Montecristo et m’empare des pages d’encre fraîche tandis que, de sa bouche adolescente, la soubrette souffle la cendre tombée sur la soie de mon bas de pyjama.
À côté des faits divers palestino-kurdes, un article virulent dénonce :
« Le manque de vitamine D évoqué par les vacanciers mécontents cache parfois une simple résistance à l’échéance inéluctable du retour au travail. »*
Purée, ça c’est de l’analyse politique !
« Le principal inconvénient du manque de soleil (pendant cet été 2014) est la dépression qu’il engendre. »*
Enfin, oui, enfin, voilà des journalistes courageux qui osent aborder les vraies raisons du délitement social ! Le manque de soleil pendant ces putains de congés payés hérités des voyous communistes du Front Populaire !
Si toi, minable travailleur, tu es déprimé à la rentrée, que tu prépares grèves et manifestations qui prendront en otage les usagers de l’air conditionné, c’est uniquement la faute à la météo ! Et si tu te suicides au bureau ou dans un coin de l’entrepôt, c’est par manque de vitamine D.
Par contre, si tu demandes un arrêt-maladie, nous ne serons pas dupes de ce grossier subterfuge destiné à retarder « l’échéance inéluctable du retour au travail ».
Tu sais pas lire ? Inéluctable qu’elle est l’échéance. Tu vas pointer, que tu le veuilles ou non (et toi le chômeur de longue durée, n’en profite pas pour espérer, c’est pas de ta tronche de loser qu’on cause. Y’a plus de boulot, fini, niet, zobi, du balais). Et si ta déprime persiste, que les huissiers frappent à ta porte la veille de la trève hivernale, que ton banquier bloque compte et chéquier, ces pertinents journalistes te donnent la solution : « Marchez ! C’est bon contre la petite déprime de la rentrée. »* C’est ça, marche ou crève.

De toute façon, la conclusion de l’article est aussi claire qu’un slogan électoral : « Le beau temps, c’est maintenant ! »*
Ah, ça, c’est bien vrai. Tiens, d’ailleurs voilà Manuel qui m’apporte mes pantoufles fraîchement cirées et me présente vite fait son nouveau ministre des finances dont je n’aurais de toute façon pas le temps de retenir le nom avant qu’il se retrouve à la circulation. Je leur jette mon mégôt de cigare à sucer puis marche jusqu’à la véranda ensoleillée. Il paraît que ça fait un bien fou.

* Le Parisien du vendredi 29 août 2014.

60-lutte-de-classe-matiere

Météo nationale, météo du Capital…

Les conneries, ça va 5mn, mais là c’est la rentrée des classes, et y’a du lourd au programme !
Déjà, le jeudi 11 septembre, l’ChériBibi est invité sur Radio Libertaire (89.4) de 20h30 à 22h dans l’émission Entre Chien et Loup pour passer du bon son qui roll over Beethoven !
Et puis évidemment, le week-end du 12, 13 & 14 septembre, le Chéribibeat Sound-System prendra ses quartiers à la Fête de l’Humanité, au stand des comités de chômistes de l’Apeis comme chaque année (on est chez nous), et n’en bougera pas d’un pouce parce que Scorpion sur la grande scène, ça va attirer plein de dangereux loulous chevelus pire qu’au Hellfest.
Bordel, quand même, inviter Scorpion en 2014… quel courage politique !

Bref, on est déjà au week-end suivant, les 20 & 21 septembre, et là c’est la 4e édition de not’ festival de littératures & luttes sociales En Première Ligne ! On est pas à Ivry pour rien quoi merde !

da99405a-4327-4971-b9d2-24a4fa5f15ce

Tu cliques sur les mots en rouge plus haut pis t’as tout le menu gastronomique de ouf qui s’affiche… mais permettons-nous un petit focus sur quelques trucs qu’on n’est pas peu fiers de programmer/animer/projeter.

Samedi 20 septembre de 14h à 15h, rencontre avec John King (animé par le camarade Philippe de l’Apeis et bibi), l’auteur de Football Factory, La Meute, Aux Couleurs de l’Angleterre, Human Punk, Skinheads et White Trash qui paraît ces jours-ci en français ! Un écrivain à part dans la littérature anglaise, qui choisit après les terribles années Thatcher et la défaite du mouvement ouvrier britannique de redonner la parole au peuple dans le sillage des « Angry young men », ces « jeunes gars en colère » qui chahutèrent le royaume des lettres britanniques dans les années 50. Il décide de raconter des histoires populaires loin du spectacle. Skins, punks ou hooligans ; fringues, musique, pub, football, baston, tout ça mais pas que…

À 15h30, on projette Meantime, un téléfilm vachement anglais de Mike Leigh (1984) porté par le jeu impeccable des jeunes Tim Roth, Gary Oldman, Phil « Quadrophenia » Daniels et Alfred « Dr Octopus » Molinas. Plongée dans le quotidien d’une famille prolo fracassée sur fond de thatcherisme effréné, et des fois même on rigole. Un parfait complément à la rencontre avec John King !

picture-5

Le dimanche 21 septembre, y’a -entre autres- une rencontre de 11h à 12h30 sur le rap avec Karim Hammou, EJM (Vitry old school mec !) et Karim Madani : L’année dernière en 2013, on fêtait les 30 bougies de la Marche pour l’Égalité. 1983, c’était également la première apparition en France d’une culture débarquée des States et qui allait elle aussi bouleverser les codes et permettre la libération d’une parole jusque là confisquée : le hip-hop. Y-a-t-il un lien entre ces deux anniversaires ? Quelle place occupe le rap dans les mouvements culturels et/ou politiques issus des quartiers populaires ?

De 13h30 à 14h30, Égalité marginale – Rencontre avec Thierry Pelletier (animée par bibi aussi) autour de son recueil de nouvelles La Petite maison dans la zermi (publié chez Libertalia comme tu sais déjà) : Fruits de séjours dans le « social » -de centres pour toxicos en centrales pour taulards-, ses récits contondants racontent des vies à la dérive qui méritent mieux qu’un numéro de dossier : pas de commisération, du respect.

Toujours ce dimanche, à 15h30, on projette The Intruder (1962), film maudit mais ô combien précurseur de l’inénarrable Roger Corman, réalisé dans une Amérique où l’égalité n’est pas d’actualité : on y suit la trajectoire d’un sale type venu attiser les braises du racisme dans une bourgade du sud des États-Unis. Même que le sale type c’est… Dieudonné ? Soral ? Non (on veut pas faire gerber la salle non-plus, c’est pas toi qui nettoie) : le futur capitaine Kirk, William Shatner ! Ce qui est cocasse quand on sait que c’est quelques années plus tard dans un épisode de la très progressiste série Star Trek qu’eu lieu le vilipendé premier baiser filmé entre un blanc et une noire (Kirk et Uhura)…

intruder (1962) title capture

Et comme le Thierry est invité à jacter de ses bouquins ce dimanche 21, les Moonshiners sortiront guitare et contrebasse vers 16h30 au milieu des gens. Chouette !
Formés quelque part autour de Thierry « Cochran » Pelletier et au fond d’un bistro il y a environ 30 piges, les Moonshiners c’est du rockabilly qui passe sans gêne des Chats Sauvages à Bernard Dimey, des Paragons à Aristide Bruant. Terriblement bien foutraque !

En plus y’aura de la vitamine D, t’attends quoi ???

 

« Tout le monde a envie d’avoir un passé. D’avoir été un jeune homme un peu rebelle, avant de se ranger et de devenir un citoyen correct et mortellement ennuyeux. Quelle foutaise. Parles-en à des mecs comme ça, ils n’ont jamais rien fait. Simplement, ils aiment bien l’idée. Les types, les gonzesses. Tous pareils. Des branleurs, tous. (…) Soit tu laisses la vie quotidienne te transformer en abruti bavant devant ton jeu vidéo, soit tu ouvres la porte et tu y vas, en première ligne. »
John King, Football Factory.

 

Post-scriptum : Allez, j’peux bien vous l’avouer, en fait j’ai passé une petite partie de l’été à faire le zouave avec les camarluches de la Coordination des Intermittents et Précaires de Gironde. On a agité joyeusement le festival Reggae Sun Ska, c’était très sympa (l’agitation surtout. Faites donc un tour sur le site de la CIP). Y’a eu notamment une super tchatche de l’ami Mr. T avant le concert de Madness (cf photo et vidéo ci-dessous) devant un parterre de sarhouels défoncés et j’ai donné une petite « musiconférence » sur le thème Reggae & luttes sociales qui n’a même pas réussi à endormir –ni à réveiller d’ailleurs- la foule des consommateurs de musique rebelle.

WP_20140801_006

C’est quand même marrant ces gros festivals, on dirait une micro-société : y’a les prolos qui bossent en coulisses et savent être solidaires quand il faut ; les dirigeants qui sourient en backstage mais serrent les dents quand tu revendiques trop fort et les badauds qui badent entre la buvette et le camping (« Eh, t’as pas d’la keta ? » « Oh, j’ai une tronche de cheval ? »). L’année prochaine, je viens avec un pack de sociologues, d’ethnologues, d’anthropologues et peut-être même de paléontologues, je lâche leur laisse et j’analyse ce qu’ils rapportent…

2 commentaires | Ajoutez le vôtre

  1. SEBILLET - 5/09/2014 à 23:24

    the white cross, ok!
    but the banner??

  2. CheriBibi - 6/09/2014 à 1:34

    Qué banner ? Bruce ?

Laisser un commentaire

Nom:
E-Mail:
Site:
Commentaire:
Validation:
La bannière de promotion de la sortie du Chéribibi n°10

Chéribibeat

Télécharger le lecteur Flash pour lire le jukebox.

Numéros parus

La couverture du ChériBibi n°1
La couverture du ChériBibi n°2
La couverture du ChériBibi n°3
La couverture du ChériBibi n°4
La couverture du ChériBibi n°5
La couverture du ChériBibi n°6
La couverture du ChériBibi n°7
La couverture du ChériBibi n°8
La couverture du ChériBibi n°9
La couverture du ChériBibi n°10

Commentaires récents

Rester au jus

Chercher

Archives

La Trime Team

  • 8°6 Crew
  • Anteverso
  • APEIS
  • Boris Semeniako
  • Catch the Beat
  • Dans l'Herbe Tendre
  • Envie de Lire
  • Fano Loco
  • Fatalitas !
  • Foxy Bronx
  • Gérard Paris Clavel
  • Gil
  • Killers Without Fillers
  • La France de Toutenbas
  • La Pétroleuse
  • Le Moine Bleu
  • Les Ames d'Atala
  • London 69
  • Meantime
  • Mister Alban
  • Muller Fokker
  • Ne Pas Plier
  • Oaïstern
  • Pizzattack Créations
  • Shîrîn
  • Tanxxx
  • Tanxxx Tumblr
  • Une Vie Pour Rien ?

Contacts

Association ON Y VA
BP 60 017
94201 Ivry sur Seine cedex

ten.ibibirehc@tcatnoc ou moc.liamg@avyno.ossa

Connexion